Punta de Teno, le phare du bout du monde.

12/07/16 : suite à l' effondrement de la route sinueuse , l’accès est momentanément interdit au public Punta de Teno est un de mes end...

26 nov. 2009

Les Mysteres de Tenerife de Lazaro Martin Manca

Un petit clin d'œil littéraire... c'est bientôt Noël et l'époque des cadeaux, faites vous donc plaisir et replongez vous dans l'univers canarien et ce nouveau livre sorti ce mois de novembre 2009 : Les Mystères de Tenerife.

Présentation de l'éditeur
Tenerife, ses charters, ses plages bétonnées, son volcan, ses mystères, et Vicente Clavijo Rodriguez, sorte de détective privé, plus intéressé par les parcours de golf que par la recherche de clients. Mais il faut parfois se mettre au boulot. Alors l'ancien flic de Barcelone passe à l'action et enchaîne les enquêtes, où se dévoilent les drames, les lubies et la folie des hommes. Vicente, à la fois dilettante, drôle et généreux, aime la vie, aime les gens, aime son île, mais ne peut s'empêcher de jeter un regard acide et lucide sur Tenerife et ses habitants. Ses aventures, parfois sombres, parfois légères, sont souvent teintées de ce réalisme magique emprunté aux grands auteurs sud-américains.


Biographie de l'auteur : Lázaro Martín Manca
Lázaro Martín Manca est né à Tenerife dans les années 60. Il a passé son enfance et sa jeunesse en Catalogne. Pendant 20 ans il a travaillé dans un musée avant de retourner à Tenerife s'occuper d'une concession de location de voitures. Il écrit et joue au golf.

Plus de Livres sur Tenerife

Ils en parlent ...

7 commentaires:

  1. Merci pour l'info !
    Je cherchais un livre à amener pour mes prochaines vacances dans votre belle île, ça tombe à pic !
    J'espère maintenant que je le recevrais à temps, je m'imagine déjà avec plaisir le lire le soir au frais en face de la mer à los cristianos ;-)!

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  2. HENRY : chouette, je ne me le suis pas encore procuré c est pour cela que je me suis contenté de faire passer la news avec les commentaires de l éditeur. N hésite pas a nous faire un petit retour quand tu l auras lu.

    RépondreSupprimer
  3. France (Tenerife)02 décembre, 2009 16:56

    A PROPOS DES MYSTERES DE TENERIFE :
    Alors chère SOL, je viens d'aller jetter un oeil sur le lien que tu nous indique, vers le "Petit laboratoire des potentialités globales" sur lequel je relève un certain nombre de choses qui me chagrinent, dont je m'en vais bien sûr faire part à son auteur :

    - Le Général Franco, de sinistre mémoire, ne fut pas nommé, en 1934, Gouverneur des Canaries, mais Commandant Général, or la différence est énorme, l'un s'agissant d'un poste civil et l'autre militaire, avec les conséquences que l'ont sait s'agissant de Franco.

    - Les rues et avenues portant le nom de Franco et des Généraux franquistes ont été débaptisées en décembre 2008, en vertu de la Loi espagnole sur la Mémoire Historique.

    - Non, non et non, Tenerife n'est pas, même en haute saison, "une succursale de Hambourg ou de Liverpool". Le sud de l'île sans doute, mais ce n'est qu'un point du la carte d'un terroire de 2.000kms2 aux vastes étendues naturelles,et aux villes et villages oú vivent 880.000 habitants canariens, espagnols de la péninsule, oú résidents étrangers à l'année.

    - Le centre de l'île n'est pas préservé en raison de la seule présence du Volcan Teide : on compte une bonne cinquantaine de volcans sur l'île, tous plus passionnants les uns que les autres du point de vue géologique et de leur impact sur la vie de la population locale.

    Pour ne citer que les plus virulents de ces derniers siècles :

    - 1492,éruption du volcan Boca Cangrejo,
    - 1705, éruption des volcans de Fasnia, Güimar et Arafo,
    - 1706, éruption du volcan Arenas Negras, et engloutissment de la ville de Garachico,
    - 1790, éruption du complexe Pico Viejo/Chaorra, elle a duré 3 mois!
    - 1909, éruption du volcan Chinyero, il vient de faire la Une des journée en ce mois de novembre de son Centenaire.

    Voilà quelques petites précisions,pas inutiles lorsque l'on se donne pour tâche et pour plaisir de faire partager de l'info à ses lecteurs ;0)

    RépondreSupprimer
  4. A propos de Ténérife, j'y ai passé une bonne semaine ce printemps et j'y ai vu des rues appelées Franco. Pour ce qui est de Los Cristianos, franchement ça m'a donné des frissons: bourrée d'anglais, pire que liverpool (une belle ville trés froide, pas beaucoup des gens s'y promenent)!
    Le Teide et, en général, le parc National par contre c'est une vraie merveille!
    Voilà quelques petites impressions.

    Sabrina

    RépondreSupprimer
  5. France (Tenerife)03 décembre, 2009 09:09

    SABRINA : oui, il en reste encore, mais tu comprendras que pour débaptiser les rues et avenues d'un pays entier (la Loi concerne aussi l'Espagne Péninsulaire) ça prend du temps.

    Si en plus d'aller à Los Cristianos (c'est le sud auquel je fais allusion dans mon commentaire et que précisémment je déconseille à longueur d'année, avec leur petite voisine Las Américas) tu es allée dans la capitale, Santa Cruz, qui elle n'a rien de touristique, tu as peut être remarqué que la plus grande avenue de la ville, Les Ramblas, ne s'appellent plus Général Franco, et qu'on également disparues les rues General Sanjurjo, General Goded, Calvo Sotelo, Primo de Rivera, General Mola : en un an, et dans une seule ville (débaptiser des rues, ça entraîne de gros gags et de beaux casse-têtes administratifs, des plans à refaire, des courriers et des gens qui se perdent... ) c'est déjà un bon début. Signalons au passage qu'il y a des personnes contre, argumentant que l'Histoire d'un pays, c'est son Histoire dans sa globalité.

    Ce que tu nous racontes sur Los Cristianos, nous le savons tellement, que c'est pour celà que nous déconseillons. Tu te seras quand même rendu compte que par rapport à la taille de Tenerife, c'est comme je le disais, un point sur la carte oú ce genre de public est parqué, et j'espère que tu es allée te ballader dans les villes et les villages de TOUTE l'île, car sans ce tour, il est difficile d'émettre un jugement objectif.

    Merci pour le Teide il le mérite, et lors d'un prochain voyage, viens AUSSI connaître la famille Volcans-de-Tenerife au complet ;0) Et évite le sud...
    Merci pour ton témoignage.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai pu finalement le lire dans de bonnes conditions (le soir au frais face à la mer à los cristianos (côté "calme") mais je dois dire que le héros m'a en effet fait plus l'effet d'être quelqu'un de blasé et je n'ai pas vraiment accroché...

    Amitiés,

    RépondreSupprimer
  7. HENRY... toujours pas eu l occasion de le parcourir, en ce moment je potasse la vie de Cousteau, Captain Planet ...
    Merci donc de ce retour critique sur l ouvrage.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser quelques gribouilles, cet espace est à vous.