Punta de Teno, le phare du bout du monde.

12/07/16 : suite à l' effondrement de la route sinueuse , l’accès est momentanément interdit au public Punta de Teno est un de mes end...

2 oct. 2008

AIRAM de Carmen Mota

airamAIRAM est le nouveau show de Carmen Mota… cette espagnole est loin d’être une novice dans le monde de la danse et du spectacle.

Après avoir brillé comme danseuse espagnole dés ses 17 ans, Carmen Mota a crée ses propres compagnies de danseurs et monté ses spectacles qui sont aujourd’hui parsemés dans le monde entier.
Nous avons l’honneur à Tenerife d’avoir une de ses troupes depuis plus de 10 ans au Palais des Congrès du Mare Nostrum Resort à Las Americas.

AIRAM est leur nouveau spectacle, crée et mis en scène par Joaquín Marcelo. Celui-ci n’est autre que le fils de Carmen Mota, danseur et chorégraphe lui-même depuis son plus jeune âge. Son premier grand succès, Fuego, lui a valu la reconnaissance de ses pairs. Ses performances forcent l’admiration, et encore plus si l’on prend en compte le fait qu’il est atteint de surdité depuis son enfance… il a ainsi développé un sens du rythme et des vibrations incomparables.

Le spectacle se compose de deux parties.

La première heure est consacrée à la tradition du flamenco, castagnettes et talons claquent en rythme.
Les costumes et lumières habillent les danseurs qui sous l’égide de Joaquín Marcelo revisite les traditions espagnoles avec une touche de modernité incomparable.

La deuxième heure, est la comédie musicale AIRAM.
Celle-ci n’est autre qu’une adaptation du célèbre Victor Victoria. Transposée dans une monde hispanophones, la comédie de Brodway, est devenue le parcours de Maria, danseuse de flamenco qui pour parvenir à ses fins n’a de choix que de se faire passer pour un homme, Airam, afin d’intégrer un cabaret. Évidemment, une jeune et beau torero ne saura rester insensible à l’ambigüité et au talent de ce danseur d’exception… le dilemme est posé… conserver son identité masculine pour préserver sa carrière ou révéler sa féminité pour succomber aux charmes de l’amour…

Bref, une bien belle soirée en perspective, si vous passez dans le sud de Tenerife, vous trouverez avec AIRAM un spectacle d’une qualité exceptionnelle, digne des grandes capitales européennes…

Allez y faire un tour, et revenez me dire ce que vous en pensez.

Allez… petit cadeau… la transformation de l’artiste en AIRAM :

et MARIA… :

Pratique :
Le spectacle se joue tous les soirs, excepté le dimanche.
Lundi, mercredi et vendredi à 19h00
Mardi, jeudi et samedi à 21h00
Tarif unique : 39 euros pour les adultes, 19.50 euros pour les enfants

Liens d’intérêt :


Derniere mise a jour : horaires et tarifs (02 dec. 2009) - Web du MNR, mercu Henry (15 janv. 2010)

25 commentaires:

  1. Salut Carole "Vida de Sol": après avoir vécu sur cette île pendat 11 mois (et je t´assure que je n´en suis pas à mon premier pays exotique) on plis bagages bien avant l´heure et cela, faut le dire, HEUREUX!! Lorsqu´il s´est agit de prendre la décision de venir tenter de nous faire une place hors de la peninsule, je ne te cache pas que ton blog nous a motivés, donc NOUS T´ENJOIGNONS DE PARLER AUSSI DES POINTS NÉGATIFS DE TENERIFE. JE NE SAIS PAS SI TU VIS DE CE BLOG OU TU N´A PAS A TRAVAILLER POUR SUBSISTER MAIS LE PLAN CORSE À L´ESPAGNOLE EST QUAND MÊME À ÉVITER PARCE QU´ENTRE LES AUTOCTONES QUI NE VOLENT VRAIMENT PAS HAUT, LES CONDITIONS DE TRAVAIL (CELUI-CI PRATIQUEMENT INEXISTANT AU DEMERANT) ENCORE PLUS DÉPLORABLES QU´EN "ESPAGNE" (FALLAIT S´APPLIQUER) AINSI QUE LA CORRUPTION COMME JE NE L´AI VU QU´AU VENEZUELA, JE CROIS QU´IL N´Y A PAS QUE LE TEIDE ET LES DAUPHINS QUI SOIENT EXOTIQUES DANS CE TROU SOUS-DEVELOPPÉ DE CE PAYS SOUS-DEVELOPPÉ QUI SE CACHE DERRIÈRE LA MENTION "EU". ¿ES-TU LA FEMME DU "VICE"CONSUL, MARCHES-TU AUX SUBVENTIONS EUROPÉENNES, PAR DE JUTEUX ACCORDS AVEC LE "CABILDO" OU SERS-TU UNE QUELCONQUE MAFIA LOCALE? (PEUT-ÊTRE ES-TU UN BUG OU VIRUS AUTOMATIQUE, APRÈS TOUT) TU POURRAIS AUSSI NOUS FAIRE UN PETIT "HECHO" DE L´ENORME QUANTITÉ DE PERSONNES QUI RENTRENT DANS LEURS PAYS D´ORIGINE DÉGOUTÉS (POUR NE PAS DIRE TRAUMATISÉS) DE L´ESPAGNE, DES CANARIES, ETC... (AMERCIAINS DU SUD INCLUS)

    RépondreSupprimer
  2. Salut Eduardo, à voir l'orthographe de ce message et ton pseudo, je suppose que tu dois être espagnol, donc déjà ce n'est pas très sympa de dire que ton pays est "sous-développé". Au niveau des conditions de travail, je suis d'accord avec toi, absence de syndicalisme, pas de culture de gauche de toute façon en Espagne, les gens courbent le dos et cela sur l'ensemble de la péninsule. Mais j'ai envie de te dire que ce n'est pas nouveau et que le soit disant "PSOE" que pas mal d'espagnols critiquent s'approche plus de la politique de Sarko que de la gauche francaise avec son libéralisme affiché. On comprendra comme on veut d'ailleurs l'idéologie du PP, dont 48% des espagnols appartiennent pour s'apercevoir que Franco a laissé des traces... Donc pas de surprise ici, l'Espagne est un pays néo-libéral où le social n'est pas la priorité, il est vrai que ca peut choquer les français c'est certain mais pouvons-nous encore donner des leçons??
    Parenthèse "politique" terminée,
    cela dit, et pour quelqu'un qui a voyagé, je pense qu'au Vénézuéla ça ne doit pas être brillant non plus, pour ne pas dire chaotique, les Canaries reste encore un des rares "endroits exotiques" sur Terre où tu peux vivre dans des conditions décentes sans VISA. J'ai habité en Australie, Indonésie, qqes pays d'Asie et amérique latine je sais de quoi je parle. Deuxièmement, en ce qui concerne la corruption, je ne vois pas comment tu peux savoir cela à moins d'avoir un très bon poste, j'ai exercé des responsabilités à Las Palmas pendant deux ans, jamais rien vu de suspicieux... La corruption est réelle, on le sait mais en même temps, encore une fois tu as 200 fois pire ailleurs, elle existe en France sous plein de formes moins tapes à l'oeil (lobbyes à l'Assemblée Nationale, au Sénat, pots de vins entre dirigeants et entrepreneurs,...).
    Au Vénézuéla et en amérique latine, n'en parlons pas!!! J'ai même franchement rigolé quand j'ai vu cela... C'est un des gouvernements les plus corrompus de la planète, alors ta comparaison Iles Canaries - Vénézuéla est limite limite ... C'est sur, j'en ai fait l'expérience moi aussi, les Canaries ce n'est pas l'endroit rêvé pour faire de l'argent (il y a madrid, paris, londres ou new york pour cela...) mais à voir le nombre d'immigrés clandestins qui veulent débaquer sur les côtes canariennes, je ne pense pas que ce soit le pire endroit pour vivre... Et les vénézuéliens qui repartent soit-disant déçus, j'imagine qu'ils préfèrent toucher 50 euros par mois dans leur pays pour travailler 80 heures par semaine et être lobotomisé par leur empereur-président qui à long terme va les conduire droit dans le mur. Tes arguments sont ceux d'un défaitiste amigo, je ne doute pas que tu aies bataillé pour le boulot, c'est aussi dur pour moi à l'heure actuelle mais ces arguments que tu développes sont des arguments de perdant, de vaincu, donc c'est sur vaut mieux peut-être que tu rentres au pays, avec un gros anorak pour la pluie et une parka pour l'hiver, parce que bien que les iles canaries soient sous-développées, c'est pas mal de se promener en Décembre manches courtes et short dans la rue quand même ... Je n'ai pas trop aimé ton côté agressif avec Carole, elle n'a rien à voir là dedans d'ailleurs, chacun son parcours dans la vie, certains réussissent, d'autres échouent, et c'est finalement ce qui fait le charme de la vie ... Mais je n'aime pas les arguments "faciles" de l'"environnement". Comme disait Darwin, les meilleurs survivent toujours dans un milieu naturel hostile... A Las Palmas, je gagnais environ 1500 euros nets par mois et je payais 250 euros (500 à deux)de loyer pour un 80m2 moderne avec trois chambres à 200 metres de la plage. Après frais de bouffe, essence, ... je mettais à peu près chaque mois entre 800 et 1000 euros d'économie, je n'avais jamais dans ma vie eu un tel rapport qualité de vie / niveau de vie donc tu vois tout est possible ...
    Julien

    RépondreSupprimer
  3. Là où je suis d'accord avec toi Eduardo, c'est sur le point des autochtones. Les canariens et canariennes sont je pense les personnes les plus superficielles d'Europe... Voiture tuning payée à crédit en vivant chez papa et maman, gymnase 10 fois par jour et un certain goût pour afficher son côté mafioso bad boy à deux balles pour les mecs, seins siliconés, gymnase, maquillage et tenues très courtes pour les filles, les habitants des Canaries sont pour la plupart, sans faire de généralités mais quand même, totalement dépourvus d'intérêt ... J'ai managé pas mal de personnes et je t'avouerais que le turn-over dans les entreprises est monnaie courante. Les canariens ne sont pas des personnes de confiance, rares sont ceux qui ne sont pas faignéants en plu ... Mais en même temps là aussi, ces gens-là n'ont jamais trop vu plus loin que le bout de leur île et pourquoi vouloir aller se cailler en Espagne quand papa et maman habitent là bas et peuvent t'entretenir jusqu'à quarante ans???
    Julien

    RépondreSupprimer
  4. A ce propos Sole, ou as tu appris à parler (écrire) si bien l'anglais?? Ton anglais est impeccable ...

    RépondreSupprimer
  5. Oups ! pourquoi suis-je allée lire les commentaires de ton dernier article... quel rapport avec ce que tu écris ? ce garçon cherchait juste un exutoire à sa frustration et à sa déception et a choisi ton blog pour déverser ça ?
    Alors comme tu ne l'as pas fait, je réponds à ta place : non, Carole ne vit pas de son blog, elle travaille dur, beaucoup plus que nous, en France, et pour beaucoup moins qu'ici.
    Son aventure canarienne et son amour pour les belles choses de Ténérife, elle les a payées comptant et cher à bien des niveaux.
    Seulement c'est une fille super, passionnée et positive et même si, c'est vrai, tout n'est pas rose à Ténérife, c'est une île dont on peut vraiment tomber amoureux et où l'on peut rencontrer des gens très attachants, même parmi les autochtones.
    Rien n'est jamais tout noir ou tout blanc, Eduardo, mais dans le gris, on peut choisir de voir le soleil au dessus ou le noir de la profondeur des eaux troubles... ça s'appelle aussi la liberté.

    RépondreSupprimer
  6. Salut!
    J'avais oublié de dire que j'ai un petit blog sur windows live depuis trois ans. Bon, il n'est pas extraordinaire et très porté sur ma passion le surf mais il y a des photos disponibles des Iles Canaries (voyages, fêtes un peu trop alcoolisées des fois lol, surf, ...) qui peuvent ma foi intéresser quelques personnes attirées par las Islas Canarias. Voici le lien:

    http://trjsrtjj.spaces.live.com

    Gros bisous à tous
    Julien.

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien Eduardo, quelle verve :)

    Bravo a Julien d avoir pris le courage d essayer de repondre et a Redsun de monter au creneau pour expliquer l inexplicable... carole est gentille, dans la vie il y a toujours un revers de la medaille... et meme que peut etre finalement le paradis n existe pas

    En tout cas des que j ai 5 minutes... entre mes séances bronzages a la plage, mes longueurs de piscine au milieu des dauphins, mes longues discussions avec les perroquets du Loro Parque, et autres soirées pince-fesses au consulat je concocte un bel article pour Eduardo....

    Pourquoi ?
    Parcequ'il le vaut bien, of course (de cheval bien sûr).

    RépondreSupprimer
  8. Très bien Sole nous attendons ton article avec grande impatience, j'aimerais savoir ce que tu penses de ce dont parle Eduardo. On va dire qu'Eduardo dresse un portrait très noir des Canaries, pour ma part j'en dresse un potrait assez manichéen. D'un côté le côté paradisiaque, de l'autre le côté beaucoup moins cool... Cela dit, bien souvent, les avantages surpassent les inconvénients et le climat est un trè gros point positif... Les températures baissent actuellement en France et je peux te dire que je ne fais pas le malin ...
    Biz!!
    Julien

    RépondreSupprimer
  9. bonjour,julien e ben je vais allez voir ton blog comme j'adore les canaries tu sais suis d'accord eduardo que c'est pas tout rose et violette m'est tu sais franchement ailleurs c'est encore pire et dire que les canaries sont un pays sous développés c'est n'importe quoi la
    moi je sais que le jour ou je repartirai en congé ce sera au canaries et nul part ailleurs,maintenant les gouts et les couleurs ça ce discute pas lol
    viva islas canarias

    RépondreSupprimer
  10. Tout à fait d'accord avec toi Manu, les Canaries ne sont absolument pas sous-développées. Mais encore une fois, aller en congés là bas et y habiter sont deux choses totalement différentes ... Peut-être un jour en feras-tu l'expérience ...
    Julien

    RépondreSupprimer
  11. Bravo et MERCI Julien et REDSUN bien répondu, j'étais trop dégoutée par les commentaires d'Eduardo, moi qui envisage de passer une partie du reste de ma vie à Ténérife après etre tombée sous le charme des Canaries lors de mes dernières vacances. MERCI surtout à Carole pour son blog super intéressant et pour sa gentillesse, je suis impatiente de faire sa connaissance. DOMIFASOL

    RépondreSupprimer
  12. De rien lol, je ne veux absolument pas jouer le super héros puisque chacun ses opinions. Celle d'Eduardo n'est au final pas si éloignée de la réalité malheureusement, moi-même je reconnais quelques grandes lignes de la "société canarienne" dans ses propos. Ce que je n'aime pas, c'est sa façon de le faire limite énervé après Carole, je trouve que c'est déjà bien sympa de sa part de faire un site comme ça, il y a quand même pas mal de français qui vivent aux Canaries et pas un site répertorié n'est aussi bon que celui-ci. Moi-même quand j'habitais à Las Palmas, mes temps libres étaient entièrement consacrés aux activités aquatiques, plage, ... faire un site comme celui-ci (traduit en anglais en plus !!) représente un effort que tout le monde ne serait pas prêt à fournir, bon d'accord Carole ne travaille pas à la mine sous 80 mètres de fond dans le charbon lol mais je n'aime pas trop la façon dont Eduardo s'est "lâché".
    Autre chose, il existe un site Internet de Las Palmas de Gran Canaria qui s'appelle www.miplayadelascanteras.com et qui est très intéressant puisque des photos sont mises en ligne tous les jours avec des actualités, news, ... tout ceci concernant la "plage de las canteras", la plage urbaine de Las Palmas. Donc, pour ceux qui sont intéressés par Las Palmas ou pas du tout d'ailleurs, je vous conseille d'aller y faire un tour, c'est pas mal.
    Voilà voilà gros bisous à tous
    Julien

    RépondreSupprimer
  13. J'ai failli y aller moi aussi suite a une annonce de location sur http://jelouetout.com et puis finalement la crise etant , j'ai pas pu ...

    RépondreSupprimer
  14. A ce propos Carole, notes-tu "la crise" à tenerife d'une manière ou d'une autre??
    Julien

    RépondreSupprimer
  15. Eh bien ! Eduardo a au moins le mérite d avoir entraine un beau dialogue sur ce blog, même si ce n est pas le sujet de l'article...

    Concernant la crise ? Ben disons que je suis effectivement un peu touché (un peu est un euphémisme), ca va plaire a Eduardo, je suis comme tout le monde et me retrouve sans emploi a la fin du mois !

    En tout cas merci à tous de vos messages sympas !

    RépondreSupprimer
  16. Mince, désolé pour toi Sol, tu trouveras sans doute autre chose, je te souhaite beaucoup de chance pour ce nouvel objectif en tout cas ...
    Julien

    RépondreSupprimer
  17. Bon, alors moi Carolinette (mince, je l'ai dit !) j'ai commencé par mettre de l'espace/temps avec ce commentaire d'Eduardo que j'invite à respirer profondément et à se relaxer 5 bonnes minutes, afin de retrouver le sourire et un peu de mesure dans ses propos.

    Carole et moi vivons à Tenerife depuis grosso modo le même nombre d'années, et il se trouve que nous avons actuellement un autre point commun : plus de boulot non plus, depuis un mois, en ce qui me concerne.

    "La crise", les mentalités locales, tout celà n'a rien à voir avec le fait que l'on puisse se passionner pour une île ou un territoire donné, que l'on trouve son compte au contact d'une nature vivifiante dans son éventail mer/montagne, sous un climat béni des Dieux (celà durera t'il?), à mener une vie simple et de plus en plus dépouillée d'un tas de choses qui ne servent à rien, en tout cas pas à vivre heureux loin du fracas du Continent (Européen s'entend).

    Néanmoins,sur ce même blog et à longueur de forums divers, nous invitons régulièrement un certain nombre d'internautes à y réflechir à deux fois avant "de tout plaquer pour partir vivre aux Canaries", à mesurer leur capacité d'adaptation au changement, et au passage, de commencer par apprendre l'espagnol : Forcément déçus seront ceux qui viennent ici chercher l'El Dorado, oú l'évanouissement parmi les champs de laves des problèmes personnels qu'ils auront emportés dans leurs valises. Il est donc mal venu de plus ou moins taxer le blog de Carole de propagande attrappe-couillon (con perdón), enfin, d'attrappe-postulant-au-départ vers un milieu s'avérant ultérieurement hostile.

    Alors face "aux points négatifs" auxquels fait allusion Eduardo, il reste la passion, la créativité et le plaisir du partage, en lieu et place des jérémiades et des lamentations : c'est Carole transformée en Tintin reporter pour ses lecteurs, c'est moi même sac à dos métamorphosée en sherpa pour mes voyageurs, c'est tous ceux et celles qui vivent ici et aiment Tenerife avec ses cohérences et ses contradictions, et qui donc s'accrochent, chacun dans son genre et dans son activité, tant que faire se peut...

    Voilà, c'était mon petit grain de sel de l'atlantique apporté au moulin (à poivre) du débat :0)

    RépondreSupprimer
  18. Waouou et bien je vois que la conjoncture n'est pas au beau fixe en ce moment niveau boulot, cela faisait depuis Avril pour ma part que j'étais au chômage à Las Palmas, je suis même rentré en France pour travailler en CDD un petit moment histoire de faire rentrer l'argent jusqu'à fin novembre. Pas très rassuré pour mon retour à la fin du mois ... Cela dit, très justes les paroles de France sur les Canaries... Bonne chance à vous deux en tout cas ...
    Et merci à Sol pour m'avoir enregistré, c'est cool, je n'ai plus à regarder tous les messages pour voir s'il y des nouveaux commentaires lol !!
    Julien

    RépondreSupprimer
  19. > Françounette (ca y est c'est dit aussi !)... je n'en attendais pas moins de toi :)
    Comme d'habitude un beau discours plein d'amour et réaliste.

    Et si je comprends bien, concernant Julien, un retour est prévu pour cette fin d'année dans les îles.
    Oh, pas d'inquiétude, je pense que tu trouveras du travail... le souci, c'est bel et bien la qualité des emplois proposés ainsi que celle des contrats, trés précaires...

    M'enfin, on continue, merci pour tes encouragements !

    RépondreSupprimer
  20. Honte à moi ! J'avais pas lu l'article avant de partir et j'avoue que l'affiche m'a intrigué quand je me balladais sur la plage des las america...

    Bon, qu'à cela ne tienne, une chose de plus à mettre sur ma liste à voir pour mon prochain séjour ;-)!

    Amitiés,

    RépondreSupprimer
  21. Juste pour info le lien sur Palais des Congrès du Mare Nostrum Resort à Las Americas dans l'article ne marche plus.

    Amitiés,

    RépondreSupprimer
  22. HENRY, merci pour ta vigilance, je viens de mettre le nouveau lien, EXPO GRUPO a refait son site il y a plus d un an et tous les liens ont changé !!!

    RépondreSupprimer
  23. AIRAM est fini, heureusement pour Henry il est remplacé par un nouveau spectacle ALMA toujours au même en droit (MARE NOSTRUM de Las Americas) toujours crée par le ballet de Carmen Mota.

    Info datant d'hier où après avoir envoyé un mail à l'organisation pour avoir plus d'info j'ai eu la surprise d'être immédiatement rappellé par quelqu'un s'exprimant parfaitement en français (voire même un français d'ailleurs) ;-)!

    Bon, là normalement je devrais pas le manquer et à mon retour je vous donnerais mes impressions.

    RépondreSupprimer
  24. Je suis donc aller voir ce nouveau show de Carmen Mota, ALMA que je conseille à tous ceux qui passeraient par là (c'est au même endroit) : un spectacle fort et puissant !

    RépondreSupprimer
  25. HENRY ... merci c est vrai, j avais vu cela, mais comme je n y suis pas allée... faudrait tout de meme que je fasse un article surtout si tu me dis que cela vaut la peine... mais Carmen Mota decoit rarement tout de meme !

    RépondreSupprimer

Merci de laisser quelques gribouilles, cet espace est à vous.