Punta de Teno, le phare du bout du monde.

12/07/16 : suite à l' effondrement de la route sinueuse , l’accès est momentanément interdit au public Punta de Teno est un de mes end...

8 oct. 2006

Teide : les formations rocheuses

Les formations rocheuses issues de l’activité sismique du Teide sont d’une diversité étonnante : des formes diverses, des compositions variées qui sont en perpetuelle évolution grâce au travail de sculpteur incessant de l’érosion.

Celle-ci est une combinaison de plusieurs facteurs en relation avec les phénomènes atmosphériques et météorologiques (pluie, neige ou vent…). Ces facteurs influent les différentes roches en fragmentant, usant, détruisant en fonction des matériaux…. transformant doucement les contours des formations volcaniques.

Je recense ici quelques unes de ces formations que l’on rencontre le long de la route qui traverse le parc national du Teide en venant du sud et en se dirigeant vers le nord de l’île.

La Zapatilla de la Reina … l’érosion sculpte le terrain, votre imagination fait le reste!
Allez, une petite page pseudos scientifique … la zapatilla est en fait un dyke phonolite. Cette dénomination beaucoup moins poétique signifie qu’il s’agit d’une lame de roche magmatique qui s’est infiltrée dans une fissure…. cette lame est de phonolite dans notre cas, c’est donc une roche volcanique à structure microlithique fluidale particulièrement compacte.

Bon, bref, la Zapatilla n’est rien d’autre qu’une formation volcanique en roche très dure mais qui est aujourd’hui très érodée, de telle sorte qu’elle prend l’apparence d’un escarpin de femme … « une cendrillon qui ferait plus de 100 mètres de haut » selon les indications du Parc National !

Avec le temps et l’érosion, cette formation de plusieurs milliers d’années continue d’évoluer et est condamnée à disparaître à très long terme … à moins que l’activité volcanique prenne le pas sur les effets du temps …


Roque del Abanico et Las Mesas
Roque del Abanico : on aperçoit cette formation rocheuse, juste derrière la Zapatilla.
Abanico en espagnol signifie Eventail … la reine semble avoir disséminé ses accessoires dans le parc !

Las Mesas : juste à gauche de l’Eventail … au loin on remarque un plateau : les tables.


Los Roques de Garcia
Là aussi ce sont des dykes soigneusement érodés par le temps et le climat.
Ils ont pris des formes improbables, la formation la plus célèbre étant cette roche s’élançant dans les airs avec une base tellement fine qu’on se demande comment elle tient en équilibre… c’est ce paysage que l’on retrouvait sur les billets de 1000 pesetas avant que l’euro n’arrive.

Aujourd’hui ces Roques sont victimes de leur succès … les hordes de touristes daignant quitter la piscine de l’hôtel pour une découverte express du Teide y seront amenés …
En pleine journée, on y voit donc des 10aines de bus et voitures déversent des groupes de promeneurs partant à l’assaut de ces Roques…

Liens d'intérêt :
- Guide des volcans d'Europe et Canaries sur Amazon.fr
- actualités du Teide


Dernière mise à jour : 18 avril 2007

1 commentaire:

Merci de laisser quelques gribouilles, cet espace est à vous.