Punta de Teno, le phare du bout du monde.

12/07/16 : suite à l' effondrement de la route sinueuse , l’accès est momentanément interdit au public Punta de Teno est un de mes end...

5 janv. 2007

Plonger a tenerife - las galletas


Plongée sous-marine à Ténériffe - Las Galletas - El Condesito ...

Ce samedi, changement de cap, je me vide la tête, je lâche le clavier et je file sous l’eau …
Après 15 minutes de zodiac, au départ du petit port de Las Galletas, sur une mer peu agitée, le soleil déjà haut dans le ciel, je m’immerge, je descends dans le bleu … j’adore cette expression, tout autant que l’action …

Je quitte le monde bruyant et agité, et me laisse envelopper par le bleu de l’Atlantique, les sons sont atténués, tout est plus lent, plus calme.
Arrivée sur 20 mètres de fond, j’aperçois deux raies tapies sous le sable en guise de bienvenue, elles décollent et s’envolent vers le large, je les suis du regard et continue ma plongée.

Puis le fond sableux se transforme en roche, et là, je me retrouve au dessus d’une marche géante, le sommet affleurant à 25 mètres … alors que le bas se trouve à plus de 40, cette roche est couverte de corail noir.

J’ai rarement vu du corail noir dans ma vie … dans la nature j’entends, car j’en ai souvent vu au cou des plongeurs (TIKI tahitiens), en boucles d’oreille pour ces dames … ce sont comme des petits bouts de pierre lisse et tubulaire.
La première fois que j’en ai vu sous l’eau, il y a quelques mois, j’ai été fort surprise quand à la sortie de l’eau on m’a expliquée que les espèces d’algues / gorgones verdâtres étaient en fait du corail noir … le corail noir se présente comme des arbustes avec de nombreuses ramifications qui peuvent atteindre jusqu’à deux mètres d’envergure, et en réalité c’est son ossature ou squelette qui est calcaire et noire…

Ce samedi, j’ai pris mon appareil photo… je suis à 30 mètres de profondeur, les couleurs ont en fait disparues (le rouge, puis le jaune), le corail noir m’apparaît de alors de ce même verdâtre / kaki bleuté que la dernière fois, je me stabilise, compose la photo et appuie sur le bouton … et là, surprise … la lumière du flash me révèle un orange éclatant !

Le corail est noir comme une orange ...
Merci à Paul Eluard.

Pour en savoir plus :

7 commentaires:

  1. Ah! eluard!
    la courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur
    un rond de danse et de douceur

    RépondreSupprimer
  2. Merci Do ... j'aime beaucoup les mots doux de Paul Eluard ...
    Il y a un autre monde mais il est dans celui-ci.

    RépondreSupprimer
  3. L´esprit de Paul E. dit: do arrête tes conneries02 octobre, 2008 22:05

    do, t´es qu´un con.
    Las Galletas c´est ce petit village sordide peins de pauvres gens oubliés par Dieux... oui, lá bas non loin de la Costa del Silencio qui ressemble à une zone devastée par un tsunami (avec quelques retraités britaniques de basse classe errant comme des fantômes pour la seule raison que c´est "cheap")? oui, j´y ai perdu deux jours de ma vie en y ayant séjourné. C´est pourri, mediocre et minable (et mes attentes étaient normales pour l´Espagne) Tiens parle nous du quatier de TEMBEL, de son histoire spéculative et de sa réalité actuelle) TU DOIS CARRÉMENT ÈTRE BIEN PAYÉ PAR L´OFFICE DU TOURISME... T´INQUIÈTES, SOL, PLUS QU´UNE NOUVELLE BAISSE DE 10% DE TOURISTES ET TU RENTRES EN FRANCE...

    RépondreSupprimer
  4. Euh, tu m'expliques pourquoi in est C.... quand on aime Eluard ?

    RépondreSupprimer
  5. Waouou il a pété un cable Eduardo là ... Moi qui voulait voir les fonds de tenerife ...
    Julien

    RépondreSupprimer
  6. Euh... je veux dire moi qui voulait voir le récit de ta plongée dans les fonds de Tenerife tranquillement en consultant l'article, j'ai été choqué par les propos d'eduardo (à mon avis c'est lui) dans les commentaires. En tout cas, très beau ton texte et ton expérience, j'adore ...
    Julien

    RépondreSupprimer
  7. > Merci Julien :) Allez pas de souci, il a apparemment disparu aussi vite du blog que des Canaries !

    RépondreSupprimer

Merci de laisser quelques gribouilles, cet espace est à vous.